Perou Voyage

Cusco : 2 jours dans la ville des Incas

Avant de partir pour notre Salkantay trail de quatre jours vers le Machu Picchu, nous avons passé deux petites journées à Cusco à explorer l’ancienne capitale Inca et à nous acclimater à l’altitude. Le mal des montagnes – soroche – peut être vraiment handicapant pour votre voyage.

Comme pour beaucoup de touristes, Cusco était une simple étape avant notre trail vers le Machu Picchu, mais nous regrettons de n’avoir pas passé plus de temps dans cette ville pour laquelle nous avons eu un réel coup de coeur. 3 ou 4 jours ne sont pas de trop pour découvrir la ville ou juste flâner dans les petites ruelles.


 QUE VOIR À CUSCO ?


LA PLAZA DE ARMAS et le Centro Histórico

Situé en plein centre de la ville historique, c’est vraiment l’endroit où vous devriez commencer votre visite de la ville. Il n’y a pas vraiment beaucoup de choses sur la place elle-même, mais la vue sur les bâtiments environnants est assez spectaculaire : la ville est nichée au milieu des montagnes.

On aime l’architecture et l’atmosphère animée du centre historique, les petites rues pavées, si vous arrivez d’une grande ville du Pérou le contraste est saisissant.

Au sein du Centro Histórico, vous trouverez également de nombreux sites d’intérêt tels que la Plaza de Armas, la cathédrale de Cusco, le musée Inca et le couvent et le musée de Santa Catalina. La cathédrale de la Plaza de Armas est la plus grande d’Amérique du Sud, construite en 1559 elle représente parfaitement la rencontre entre le catholicisme espagnol et l’architecture Inca. En tant qu’ancienne ville coloniale espagnole, de nombreux monastères et églises de Cusco montrent la fusion unique des cultures et modes de vie traditionnels incas et coloniaux espagnols.

  

SE BALADER DANS LES PETITES RUELLES DE SAN BLAS

 

Au nord de la Plaza de Armas, San Blas est l’un des quartiers les plus pittoresques de Cusco. Cette zone piétonne de Cusco est idéale pour explorer les anciennes rues de pierre. Accroché au versant de la colline, il faudra grimper de nombreux escaliers, mais ne vous inquiétez pas si vous êtes fatigué après avoir grimpé 5 marches… vous n’êtes pas les seuls !

Vous pouvez également en profiter pour goûter aux spécialités locales, la nourriture Andine est délicieuse ! En particulier les pommes de terres (papas) et le maïs. Mais il y a beaucoup d’autres plats à tester :  alpaga, lomo saltado, ceviche et le pisco sour. Vous pourrez également goûter au Cuy (prononcé couille), le fameux plat de cochon d’Inde. Animal de compagnie beaucoup trop mignon pour nous, il est ici élevé et consommé par les populations locales depuis des années, et les péruviens l’adore ! 


UNE JOURNÉE AUTOUR DE CUSCO


La Vallée Sacrée est la partie des Andes qui s’étend entre Cusco et Machu Picchu – une étendue de villages et de ruines incas et de terrasses agricoles. Pour accéder aux différents sites du berceau culturel des Incas il faut acheter un ticket d’entrée : le fameux boleto touristico. Pour se rendre sur les différents sites vous avez deux possibilités : vous y rendre par vos propres moyens, en bus collectif, ou avec l’aide d’un guide/chauffeur pour une visite privée.

Nous n’avions qu’une journée pour faire le tour des 5 sites, ce qui est très juste ! Nous conseillons de faire la visite en 2 jours pour prendre le temps de visiter chaque site et prendre son temps. 

Le boleto touristico :

Le boleto touristico est obligatoire pour visiter les différents sites de la Vallée Sacrée et il est impossible d’acheter des entrées individuelles sur place. Il existe deux types de billets : l’intégral et le partiel. Nous avons choisi d’opter pour le boleto touristico parcial que nous avons acheté pour 70 soles à l’entrée du village de Chinchero. Le billet comprends 4 différents sites : Chinchero, Moray, Ollantaytambo, et Pisaq, qu’il faudra poinçonné pour entrer sur les sites.

 

CHINCHERO

Ce village de haute montagne est célèbre pour ses techniques de tissage et de teinture. Un marché de produits artisanaux est disposé sur la place que vous traversez pour accéder aux ruines, aux terrasses agricole et à l’église du village. Si vous avez un peu de temps vous pouvez également flâner dans les multiples petites ruelles de ce village typique

Vous pouvez également assister gratuitement à des démonstration de fabrication du textile traditionnel avec toutes les explications sur le tissage de la laine de lama et la création des teintures naturelles. Combien d’heure de tissage pour faire une tenue traditionnelle, quelle plante écraser pour faire des vêtements rouges ? vous serez incollable sur le textile péruvien.

 

Étangs salés de Maras

À flanc de montagne, irrigués par une source naturelle d’eau très salée saturée en chlorure de sodium venant de la montagne, les salines offrent un spectacle saisissant par leurs différentes nuances de blanc et d’ocre. Les salines sont visibles depuis la route qui serpente au milieu des montagnes, plusieurs centaines de mètres au fond du ravin qu’il faut longer en voiture ou en bus.

Les salines de Maras datent de l’époque pré-inca et ont été développées au fil du temps. Le système d’irrigation est rudimentaire et pourtant il permet d’alimenter plus de 4000 mines de sels. Ces mines de sels sont ouvertes à tout membre de la communauté Maras, chaque nouveau habitant reçoit sa propre parcelle. Vous verrez donc des familles errer dans les piscines, raclant le sel et le ramassant.

À savoir : l’entrée sur le site des salines de Maras n’est pas compris dans le boleto touristico. Il faudra ajouter 10 soles supplémentaires.

moray

Les terrasses de Moray étaient un laboratoire agricole à ciel ouvert pour les Incas. Le but étant de créer différents micro-climats pour varier les cultures. Les terrasses descendent jusqu’à 30 mètres, et les murets en pierre emmagasinent la chaleur de la journée créant une différence de températures entre les étages du haut et du bas. La position des terrasses crée toute une série de microclimats : la température est plus élevée au centre mais diminue ensuite en fonction de la distance de chaque terrasse. Cela permet de simuler une vingtaine de microclimats différents.

 Cette conception a notamment permis aux Incas de tester les conditions qui permettaient à certains types de fruits et de légumes de prospérer (pommes de terre, Maïs, orchidées,… en tout 250 espèces de plantes !)

OLLANTAYTAMBO

 

À mis chemin entre Cusco et le Machu Picchu, Ollantaytambo est un vieux village pittoresque tout au bout de la Vallée Sacrée surtout connu pour sa forteresse historique creusée dans le flanc d’une colline. Visiter la forteresse d’Ollantaytambo signifie grimper plus de 200 marches jusqu’à un centre cérémonial d’où vous pouvez voir l’immensité de la Vallée Sacrée. La forteresse d’Ollantaytambo fut un haut lieu de résistance contre les conquistadors espagnols.

L’accès au site est compris dans le prix du boleto turistico, ou vous pouvez acheter un billet sur place directement pour 60 soles.

 


VISITER LE MACHU PICCHU


Comment cette cité a-t-elle pu rester autant d’années inexistante aux yeux du monde ? Perchée à 2 430 mètres et surplombant la vallée sacrée d’Urubamba, le sanctuaire du Machu Picchu est la plus grande réalisation architecturale laissée par la civilisation Inca. Elle laisse derrière elle de nombreux mystères irrésolus…

Édifié au XVe siècle, le Machu Picchu  a été abandonné lors de la conquète de l’Empire Inca par les espagnols, ce n’est qu’en 1911 que ce sanctuaire a été révélé au monde entier. Désigné comme une des sept nouvelles merveilles du monde et inscrit sur la liste du patrimoine de l’UNESCO, le Machu Picchu et ses mystères attirent de nombreux touristes chaque années

Pour vous y rendre il vous suffit de prendre un train à la gare de Ollantaytambo en direction de la petite ville d’Aguas Calientes. Ou vous pouvez également faire comme nous et partir à l’aventure du Machu Picchu en prenant un des célèbres sentiers Incas. Vous trouverez le récit de notre randonnée de 4 jours sur le Salkantay Trail sur le blog :

LE SALKANTAY TRAIL : 4 JOURS DE MARCHE VERS LE MACHU PICCHU

 


PREPARER SON SÉJOUR À CUSCO


L’ALTITUDE :

Si vous ne le saviez pas déjà, Cusco est niché dans les Andes à  3 400 mètres  au-dessus du niveau de la mer. Ce qui est plutôt haut si vous n’êtes pas vous même de la montagne. Le mal d’altitude peut être un problème, il vaut donc mieux s’habituer lentement et ne pas se précipiter les premiers jours.  Avant de visiter Cusco, il y a quelques précautions à prendre.

  • Boire beaucoup d’eau : Il est important de bien s’hydrater pour éviter les symptômes du mal des montagnes.
  • Mâcher des feuilles de coca ou boire du thé de coca : Oui, la cocaïne est fabriquée à partir de la plante de coca, mais la coca elle-même n’est pas de la cocaïne; il est parfaitement sûr pour vous de la consommer sans addiction. En fait, pendant des siècles, les Andes ont utilisé des feuilles de coca pour soigner le mal de l’altitude.

LOGEMENT :

  • Casa Cartagena Boutique Hotel & Spa :
  • Antigua Casona San Blas

Nous avons réservés les deux hôtels sur le site Booking.com, voici les liens : Casa Cartagena –  Antigua Casona. Vous pouvez utiliser mon lien de parrainage Booking pour gagner $20 sur votre prochaine réservation d’hôtel :

https://www.booking.com/s/35_6/zoe00807

 

Expat' avertie, instagrameuse à plein temps, San franciscaine de coeur mais pur produit ardéchois …… Pardon my French!

Leave a Comment

Comments (2)