Europe Islande Road Trip Voyage

L’Islande en hiver : road trip de 7 jours

 

Ces dernières années, l’Islande est devenue l’une des destinations les plus prisées des voyageurs si on s’en fie aux réseaux sociaux et aux nombreux articles des blogs voyages. Mais malgré  toutes les photos que j’ai pu voir passer sur mes réseaux, l’Islande ne m’a pas déçu et à même dépassé toutes mes espérances.

Je ne vous cache pas que j’ai particulièrement aimé ce pays de feu et de glace et ses paysages grandioses même avec ses nombreux touristes. On se doute bien que nous ne pouvons pas privatiser le pays et que nous ne sommes pas les seuls à vouloir le découvrir, cependant il est relativement facile de s’éloigner des foules en s’enfonçant dans les terres et en allant voir autre chose que les sites touristiques populaires. La question n’est donc pas « est-ce que j’y retournerai », mais quand ?


Quel itinéraire et quelles activités pour une voyage d’une semaine en Islande


L’Islande est l’endroit idéal pour faire un road trip, tout comme l’Alaska ou le Canada et je n’imagine pas d’autres manières de découvrir ce genre de pays qu’au volant d’une voiture pour parcourir l’île au grés de nos envies. Cet article est un petit aperçu de notre road trip au pays des Vikings, peut-être que cela pourra vous donner des idées pour votre prochain séjour en Islande et que vous puissiez piocher parmi les différents lieux d’intérêts pour faire votre programme.

En suivant les guides et les tendances du moment ils nous arrivent très souvent de surestimer certains lieux touristiques au dépend d’autres endroits qui ne demandent qu’à être découverts. Alors peu importe si, comme nous, votre programme n’est pas totalement bouclé avant de partir, vous tomberez forcément sur des paysages grandioses en cours de route.

 

〉la péninsule de SNÆFELLSNES

La péninsule de Snaefellsnes est vraiment facile d’accès depuis Reykjavik, sortez de la route 1 et découvrez des paysages splendides caractéristiques du pays.  On y trouve un volcan et un glacier, des champs de lave, des cascades, des plages de sable, de magnifiques montagnes (et bien d’autres choses encore !). La région est d’ailleurs dominée par le célèbre glacier Snæfellsjokull, rendu populaire par Jules Verne dans son roman Voyage au centre de la Terre.

Parce que les beaux paysages ne se résument pas qu’aux différents arrêts que l’on peut faire, nous avons simplement suivie la longue route qui longe la côte sauvage de la péninsule en s’arrêtant quand on le voulait. Mais si vous cherchez les points d’intérêts de la région vous aurait l’embarras du choix : le rocher de Gatklettur, la montagne de Kirkjufell, la plage de Ytri-Tunga,…

C’est également dans cette péninsule que vous rencontrerez la célèbre église en bois noire : Budakirkja. Pas la plus grande ni la plus belle d’Islande, mais très intense et mystique.

Pour dormir ?

Nous avons passé la nuit à l’Hôtel Búdir (Búðir) qui est littéralement à 20 mètres de la fameuse église noire et en face de la cascade de Bjarnarfoss. Quoi de mieux que de s’assoir dans le salon de l’hôtel avec un chocolat chaud (ou un verre de whisky?) après une journée dans le froid ? La nuitée n’est certes pas donnée mais vous pourrez apprécier des chambres au cachet unique, perdues dans un paysage grandiose entre glacier, mer et montagne.

N’hésitez pas à demander d’être réveillé pendant la nuit par le concierge si des aurores boréales font leur apparition.

〉Le cercle d’or

 

  • Le parc national de Thingvellir (Þingvellir)

Au delà des paysages magnifiques, le parc de Thingvellir est l’un des lieux touristiques, mais aussi historiques et géologiques les plus emblématiques d’Islande. Suffisamment vaste et facile d’accès pour réunir l’ensemble des chefs des clans, le parc de Thingvellir a été choisi pour accueillir l’Alþing, le Parlement du pays (et surtout le plus vieux d’Europe !). Thingvellir signifie d’ailleurs les “Plaines du Parlement” en icelandic.

Le parc a une particularité, autre que historique, il est situé à la divergence des plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne. Les failles sont particulièrement visibles dans ce paysage, en particulier la plus connue d’entre elles Almannagjá.

Prix d’entrée : 750 ISK (soit environ 6 euros) pour le parking 

  • Geysir

Tout comme le parc national de Yellowstone, l’Islande possède sa propre zone géothermale remplie de geysers appelée Geysir. Le Strokr est le plus grand d’entre eux et, à l’instar du Old Faithful de Yellowstone, il souffle une énorme quantité d’eau dans l’air toutes les 8 à 10 minutes. Vous le verrez jaillir dans une colonne d’eau chaude sur une hauteur de 25 mètres.

Geysir est un endroit très touristique, lieux d’arrêt de nombreux tour en bus, mais tout de même à voir si vous n’avez jamais observé de geysers de vote vie. De notre côté nous avons profité de notre temps dans le Golden Circle pour faire une activité so cliché : chevaucher les chevaux islandais !

Budget pour l’activité : 13000ISK pour 2 heures à cheval soit 90 euros par personne avec Riding Tours South Iceland

  • Secret Lagoon Hot Spring

Une alternative plus authentique et moins touristique au Blue Lagoon, peut-être un poil moins prestigieux avec son eau foncée et ses algues mais avec une eau entre 38 et 40° c’est le pied. L’endroit a été conservé le plus naturel possible, on a vraiment l’impression de se trouver au milieu d’une rivière, et pour être tout à fait honnête avec vous, le secret lagoon nous a bien sauvé la mise après avoir complètement oublié de réserver nos billets au Blue Lagoon (et ça se dit blogueuse voyage hein !).

Prix d’entrée : 2800 ISK/adulte, vous pouvez aussi avoir accès à une serviette ou un maillot de bain en payant un petit supplément. site web : secretlagoon.is

Pour dormir ?

Avec sa structure spectaculaire sur pilotis au-dessus d’un paysage accidenté, ION Adventure Hotel est un autre endroit populaire pour l’observation des aurores boréales. Sa proximité avec une centrale géothermique amène quelques odeurs de soufre… mais on ne va pas se plaindre ! Car oui, c’est grâce à ça que vous pourrez vous baigner a la température parfaite dans la piscine !

 

〉Vík et ses alentours

 

En entrant dans le petit village de Vík, nous avons été accueillis par une église rougeoyante assise sur une colline. Non seulement l’église est incroyablement charmante, mais elle offre également une vue sur la ville entière. D’ailleurs si l’envie vous prend d’aller manger en bout ou boire une bonne bière islandaise on vous recommande le restaurant juste à côté :  Suður.

Vik est le village le plus au sud de l’Islande et fait face à l’océan Atlantique, entouré d’une longue plage de sable volcanique noir parfaite pour observer les macareux en été. Étape incontournable de notre road trip, nous y avons passé deux nuits comme point de chute pour rayonner autour de plusieurs points d’intérêts situés dans le sud.

Où dormir ?

Icelandair Hotel Vík

  • La plage de Reynisfjara

La fameuse plage de sable noir de Vik et ses colonnes de basalte a été classée parmi les dix plus belles plages non tropicales de la planète par le magazine américain Islands Magazine. Située sur la côte sud de l’île, à 2h30 de route de la capitale, Reynisfjara est l’une des plages les plus fréquentées d’Islande car très facile d’accès. À mi-chemin de la plage se trouve une grande caverne voûtée appelée Hálsanefeshellir.

Autre particularité de la plage de  Reynisfjara : ses rochers gigantesques debout sur la rive. Ces formations rocheuses, derniers vestiges d’une falaise, ont fait naître autour d’elles nombre de légendes dont les Islandais raffolent : des histoires sur des trolls qui sont figés en pierres lorsqu’ils sont frappés par la lumière du soleil.

Attention tout de même lors de votre visite, Reynisfjara est l’une des plages les plus dangereuses d’Islande et tue quelques touristes par an, les vagues peuvent monter rapidement et très facilement vous surprendre . Pas le meilleur spot pour la natation donc…

  • L’épave du DC3

Il y a quelques décennies, un avion s’est écrasé sur la plage de sable noir de Solheimasandur et (coup de chance!) tout les passagers ont survécu au crash ce qui rend la visite de l’épave moins morbide et plutôt unique. Sable noir et avion écrasé : ambiance mystérieuse garantie.

Victime de son succès (merci Instagram!) ce point d’intérêt anciennement accessible en 4×4 est maintenant fermé aux voitures. Mais si vous voulez vraiment voir la carcasse de DC3 vous pouvez toujours y accéder à pied en marchant 8km aller retour. L’épave du DC3 se situe tout au bout de la plage de sable noir.  La randonnée est plate et facile, mais il faut un certain temps pour arriver à l’épave de l’avion, car vous marcherez tout le temps sur la plage de sable noir rocheuse, assurez-vous de laisser assez de temps pour que le soleil ne se couche pas et vous laisser dans le noir…

 

〉Du glacier de Vatnajökull aux icebergs de la plage de Jökulsárlón

 

La plage de Jokulsarlon peut paraitre un peu loin (c’était en tout cas le point le plus éloigné de notre road trip) c’était pour moi une étape immanquable surtout après avoir eu la chance de découvrir mes premiers glaciers en Alaska

Malgré la météo et les bourrasques de vent à plus de 108 km/h, cela n’a en rien affecté la beauté de ce moment. La fameuse « Diamond Beach » est un incontournable de l’Islande et on comprends pourquoi.  Les morceaux du glacier Vatnajökull se disloquent en icebergs bleutés dans cette lagune glaciaire, ils flottent ensuite et se défont sur le rivage de sable noir comme des diamants scintillants. impressionnant de voir tous ces glaciers et icebergs, cette mer agitée, et les phoques qui remontent le courant

Bien évidemment le site est particulièrement prisé des touristes. Du coup, il est recommandé de s’y rendre plutôt le matin ou pour le coucher du soleil, et la lumière sera encore plus belle sur les icebergs.

 

  • La cascade de Svartifoss

Avec ses colonnes de basalte, la cascade Svartifoss est un arrêt à ne pas manquer dans le parc national de Skaftafell. Lors de votre voyage il n’y a pas un seul jour ou vous ne verrez pas une cascade, mais celle de Svartifoss se distingue des autres avec ses formations rocheuses d’orgues basaltiques de part et d’autre de la chute d’eau. La couleur noire des orgues a donné son nom à la cascade car svart veut dire noir (et foss, cascade)

Il faut compter environ 2 heures aller/retour pour effectuer la randonnée qui mène jusqu’à la cascade de Svartifoss.

Prix d’entrée : 750 ISK soit environ 6 euros pour le parking 

Où dormir ?

Nous avons choisi de passer la nuit au Fosshotel Glacier Lagoon, qui se trouver à mi-chemin du parc de Skaftafell et du Jokulsarlon Glacier Lagoon. Côté accès, c’est pratique car il se trouve à une centaine de mètres la N1, principale route d’Islande qui fait le tour de l’île


L’Islande en hiver : Bonne ou mauvais idée ?


Les moins

  • Journées courtes

Le seul point négatif lorsque vous choisissez de visiter l’Islande en hiver, c’est que les journée sont beaucoup plus courtes ce qui vous laisse moins de temps pour visiter et faire des activités. Les nuits sont plus longues et le soleil ne brille que quelques heures par jour. 10 h 30, le soleil se «lève» et se «couche» vers 4 heures. Je mets «se lève et se couche» entre guillemets, car le soleil ne s’est jamais vraiment levé dans la ciel, il y avait un petit arc à l’horizon caché derrière les nuages.

  • La météo

Le deuxième point négatif est bien sûr la météo, complètement imprévisible à cette période de l’année. Le temps islandais est très capricieux, il peut changer en un clin d’œil. Vous devez donc vous attendre au pire et espérer le meilleur, et faire preuve de souplesse au cas où vous auriez besoin de changer vos plans. Les températures ne sont pas trop extrêmes, mais le vent peut être assez fort.

North Face jacket 

Water Resistant Eskimo Snow Boots

 

Les plus

  • Les aurores boreales

Visiter l’Islande en hiver est essentiel si vous souhaitez assister au spectacle des aurores boréales. Même si la meilleure période pour en voir se situe entre septembre et la mi-avril,  il ne faut pas oublier que les aurores boréales sont assez insaisissables. En fait, seuls trois facteurs déterminent si vous arrivez à voir les aurores: le ciel doit être sombre et dégagé (bonne météo) et l’activité des aurores doit être élevée.

  • La lumière

L’hiver a la plus belle lumière pour la photographie. Les jours sont plus courts et la durée de vos visites est limitée, mais la lumière est tout simplement incroyable car le soleil est si bas à l’horizon qu’il ressemble au coucher du soleil toute la journée.

  • Moins de touristes

Il y a moins de touristes en hiver, il y a donc moins de monde dans les attractions et les prix des hébergements et de la location de voiture sont plus avantageux.


Infos pratiques


〉Réservez à l’avance !

Le tourisme en Islande a explosé ces dernières années et l’industrie du tourisme a du mal à suivre. Nous avons fait l’erreur de ne pas réserver nos billets d’entrée pour le Blue Lagoon, mais même hors saison il n’y avait plus aucune disponibilité pour les jours à venir. Donc si vous voulez à tout prix faire une activité lors de votre séjour, pensez à réserver à l’avance.

〉 Location de voiture

Partir faire un road trip en plein hiver sur les routes islandaises, louer un 4×4 était pour nous une évidence. Pas question de ne pas pouvoir accéder à certains sites ou de rester bloquer sur une route à cause de la neige. Nous souhaitions avant tout être complètement autonomes !

Nous avons réservé avec la compagnie de location de voiture Reykjavik Rent a Car un Nissan Qashqai. Le budget ? 59.120 ISK soit environ 420 euros pour 6 jours de location avec deux conducteurs. Les loueurs proposent en général une assurance complémentaire, pas nécessaire si votre carte de crédit (style VISA Premier) possède déjà une assurance.

Quelques liens utiles avant de prendre la route :

Alertes météos et conditions de sécurité >         www.safetravel.is
Prévisions météos du Icelandic Met Office > http://en.vedur.is
Conditions des routes et vitesse du vent en temps réel >    www.road.is
Webcams des routes du pays >            www.road.is/travel-info/web-cams

 

 

 

Expat' avertie, instagrameuse à plein temps, San franciscaine de coeur mais pur produit ardéchois …… Pardon my French!

Leave a Comment

Comments (13)

  1. Il y a 2 ans jour pour jour j’y étais, c’était bien trop court et depuis je ne rêve que d’y retourner!
    En hiver, parce que l’hiver c’est magique mais en été aussi pour avoir accès à certains endroits impraticables l’hiver ..
    L’Islande une merveille en tout cas <3

    1. Nous avons eu de la chance pour cette période de l’année nous avons eu un super temps (enfin c’est complètement égoïste de notre part d’être content du réchauffement climatique…).
      J’adorerai retourner en Islande pour voir le pays sous la neige et visiter les grottes de glace, mais aussi en été pour voir les macareux et avoir plus de temps d’ensoleillement dans la journée et faire plus de choses 🙂

  2. Tes photos sont tout simplement splendides et cela me rappelle notre road-trip fait en 2009 sur cette sublime et mystérieuse île. À l’époque le tourisme était moins développé et en y allant fin août, nous avions pu bien en profiter. Nous avions fait un road-trip de 15 jours et je me rappelle encore de notre petit‑déjeuner sur la plage de Vik avec un ciel bleu magnifique… En tout cas c’est superbe et j’espère que tu auras l’occasion d’y retourner pour découvrir le nord de l’île avec le lac Myvatn par exemple. En août, nous avions connu les 4 saisons en 1 journée et c’était bien agréable de boire de la Polar Beer en t‑shirt 😉
    Merci pour ce beau résumé.

    1. En effet, en 2009 il n’y avait pas encore tout cet engouement pour l’Islande mais maintenant que j’y suis allée je comprends toute cette « hype » (totalement méritée) autour de cette destination.
      Nous avons pu faire qu’une semaine, je t’envie pour les 15 jours de road trip ! C’est surement beaucoup moins la course pour découvrir le pays…
      Lorsqu’on se rapprochera de l’Europe on aura sûrement l’occasion d’y retourner 🙂

    1. 4 jours c’est ce qu’on appelle un séjour express ! 😀
      Profites-en à fond et réserve des tours ou des activités pour voir un maximum de choses dans le peu de temps que tu as. En plus en février tu pourra sûrement voir des aurores boréales !

  3. tu envoies du lourd toi dit
    bon tu le sais ce n est pas ma 1ère destination dans ma wishlist mais ça doit être vraiment particulier
    ts les gens que je rencontre sont envoutés par ce pays
    j’étais à Atacama avec des français ils voulaient y aller une 2è fois aussi
    jai eu mon expérience de geyser à Tatio au Chili c est impressionnant

  4. Que de bons souvenirs en lisant ton article. Nous avons fais quasiment les même choses mais nous n’avons malheureusement pas eu le temps de faire la péninsule de Snaefellsnes, ce qui est un grand regret !
    Les photos sont vraiment splendides, les couleurs et les lumières sont incroyables. Un grand bravo 🙂
    Par contre la différence de prix entre l’hiver et l’été est vraiment incroyable ! Nous en avons eu pour plus du double que vous pour la voiture, chez la même agence ! Je suis jalouse ahah !
    Comme nous avions dormi dans la voiture (faute de moyens), nous n’avons pas pu testé les beaux hôtels islandais. Le ION Adventure Hotel me fait carrément de l’oeil … Merci pour la bonne adresse, je reviendrais sans aucun doute en Islande et j’aimerais pouvoir le tester ! 🙂