Alaska Etats-Unis Recommended Road Trip Voyage

Comment organiser un road trip en Alaska ?

Les grands espaces, les parcs nationaux, la nature à l’état brut, l’esprit Wanderlust en tête, si cette envie de liberté vous titille depuis trop longtemps il est temps de prendre le volant et de partir sur les routes de l’Alaska ! Conduire sur les routes légendaires de cet État est dans le top la liste de beaucoup d’aventuriers. Le voyage est réputé pour sa beauté, une route parfois longue (et solitaire !) ponctuée de vues magnifiques et de rencontres animalières surprenantes.

Mais contrairement à d’autre voyage, un road trip en Alaska s’organise un minimum en avance. Nous ne sommes pas de grands planificateurs de voyages, mais lorsqu’il s’agit de conduire des centaines de miles pendant plusieurs jours pour partir à l’aventure sur les routes d’Alaska, un territoire grand comme 3 fois la France, il est temps de s’asseoir et de prendre quelques notes. Rouler c’est bien, ne pas se perdre c’est encore mieux !

Location du véhicule

Nous vous conseillons de louer un RV (bref un Camping Car !) pour vous garantir une autonomie complète et un maximum de confort pendant votre road trip. Notre choix s’est porté sur la compagnie de location ABC Motor Home à côté de l’aéroport d’Anchorage.

Après avoir regardé la vidéo RV requise et signé tous les papiers nécessaires, un petit tour du propriétaire et des explications sur les vidanges, l’eau, etc il était temps de tournez la clé et de prendre la route ! Un petit passage par l’épicerie n’est jamais une mauvaise idée, certaines routes sont presque désertiques et on n’est pas à l’abri d’un petit creux en chemin (le froid ça creuse !)

Le budget ?
Environ $280/par nuit avec kilométrage illimité (les prix sont plus élevés pendant la haute saison). Pour l’assurance du véhicule, préparez-vous à payer plus cher si le conducteur à moins de 25 ans et pour tous les non-résidents américains une frais de $25 par jour sera ajouté à votre note (ouch !).

IMG_3139IMG_3898

Mais quelle route prendre ? Notre itinéraire pour 10 jours :

Après beaucoup de planifications autour des dates et des itinéraires, nous avons trouvé un programme qui nous a permis d’avoir assez de temps pour explorer et capturer chaque endroit. Le plus important est de prévoir soigneusement votre voyage pour assurer des déplacements quotidiens raisonnable.

D’ailleurs c’est pas la folie niveau réseau téléphonique (Non mais allo t’as pas la 4gG ?) alors si vous prévoyez d’utiliser votre téléphone et google map pour faire votre GPS, nous vous conseillons d’utiliser HERE WeGo pour télécharger vos cartes routières avant de prendre la route.

  • Anchorage à Seward

La route : Anchorage → Alaska 1 (Seward Highway) → Alaska 9 (Seward Highway) → Seward
204 kilomètres
2h30 de route

Au départ d’Anchorage la Seward Highway, ou Alaska 1, vous emmènera dans le sud jusqu’à la péninsule du Kenai. Notre premier stop du road trip aura lieu dans la ville de Seward pour notre croisière dans les Kenai Fjords dès l’aube.
Dormir à Seward : Pour $20 nous avons passé la nuit face à l’océan et aux montagnes dans un campground les pieds dans l’eau sur la rive du lagon: Seward Waterfront Lodging. Vous pouvez trouver toutes les informations sur les prix et disponibilités du camp sur leur site web.

IMG_3087 IMG_2544
  • Seward à Valdez

La route  : Anchorage → Alaska 1 (Seward Highway) → Alaska 4 (Richardson Highway) → Valdez
681 kilomètres
7h30 de route

Premier long périple du voyage et ce n’est qu’un début, je vous ai prévenus vous allez en bouffer du bitume ! La route entre Seward et Valdez et cependant tellement belle que vous ne verrez pas le temps passer. Nous avons pris deux jours pour faire ce tronçon de route, avec un arrêt dans un campgroud avec vue sur le Matanuska Glacier que nous avons pu visiter le lendemain matin. Nous vous recommandons de visiter les glaciers qui bordent la route et notamment le Worthington Glacier.
Dormir à Valdez : Nous avons passé la nuit dans un parc pour Camping Car, le Bear Paw RV park, pour $40 la nuit avec accès à l’électricité, aux douches chaudes (et même au Wifi !)

IMG_3188 IMG_3241
  • Valdez à Fairbanks

La route  : Anchorage → Alaska 1 (Seward Highway) → Alaska 4 (Richardson Highway) → Valdez
681 kilomètres
7h30 de route

Sur la route entre Valdez et Fairbanks nous avons dormi sur le côté d’une route peu fréquenté, à côté d’une petite rivière, mais arrivé à Fairbanks nous avons craqués : première nuit au chaud dans un hôtel. Il n’y a pas forcément beaucoup d’intérêt à visiter le ville de Fairbanks mais c’est le meilleur endroit en Alaska pour observer les « Nothern Lights », c’est aussi la grande ville la plus au nord pour rejoindre le cercle arctic. Il est plus difficile d’aller plus au nord de Fairbanks, les routes sont de très mauvaises qualités et souvent interdites par les sociétés de location de véhicules.

IMG_3679 IMG_3760
  • Fairbanks à Denali

La route  : Fairbanks → Alaska 3 sud → Denali
201 kilomètres
2h13 de route

Le parc National de Denali vaut en voyage en Alaska à lui tout seul, c’était l’étape immanquable de notre roadtrip, le paradis des amateurs de grands espaces et de parc nationaux. Une fois dans le parc, il n’y a qu’une seule route de 92 miles accessible uniquement avec les navettes, il faudra donc emprunter les bus officiels du parc pour s’y déplacer. Pensez à réserver votre place ! Pour les champions d’alpinisme vous pourrez partir à l’assaut du mont McKinley, la plus haute montagne d’Amérique du Nord.

IMG_3800 IMG_3811
  • Denali à Anchorage

La route  : Denali → Alaska 3  → Alaska 1 → Anchorage
385 kilomètres
4h de route

Chaque bonne chose à une fin, le voyage se termine là où il a commencé : Anchorage. Vous pouvez profiter du temps qu’il vous reste pour pour visiter un des nombreux musées d’Anchorage ou pour vous offrir une excursion exceptionnelle avec un survol en hydravion au dessus du Parc national Denali et autour du mont McKinley : sensations garanties !

IMG_4059 IMG_3986

Quand visiter l’Alaska ?

Vous ne pouvez pas vous tromper en visitant l’Alaska entre mi-mai et mi-septembre : les jours sont longs, les températures plus chaudes et la nature est en pleine floraison. Si vous prévoyez beaucoup de randonnées ou que vous êtes inquiets pour les moustiques, privilégiez le mois d’aout ou les soirées et nuits plus froides les auront éradiquer.

Bien que le temps hivernal soit beaucoup moins agréable, n’oubliez pas que les mois les plus froids sont les meilleurs moments pour voir les fameuses aurores boréales, vous pourrez voir les premières aurores à partir du mois de septembre.

Quelques conseils :

– Faites le plein dès que vous en avez l’occasion : la route est longue et vous se savez pas quand sera la prochaine station essence.
– La plupart des magasins, hôtels, etc situés le long de l’Alaska Highway sont saisonniers, ouverts seulement entre mai et septembre.
– Garder toujours l’appareil photo à portée de main lorsque vous roulez, vous n’êtes pas à l’abri de voir apparaitre un ours sur le côté ou un aigle voler au dessus de vous.
– Si prévoyez d’aller visiter Denali, pensez à réserver votre excursion en autobus dans le parc dès votre arrivée.
– Ne planifiez pas chaque minute et ne remplissez pas trop votre itinéraire. Vous pouvez aller où vous voulez, quand vous voulez.

Voici quelques site web, qui nous ont bien aidé à organiser notre road trip, en espérant que vous trouverez aussi votre bonheur :

◊ Quelques idées pour prévoir son budget visites et attractions : alaska.org
◊ Itinéraire en Alaska via Gal Meets Glam
◊ Les « dos and don’ts » de l’Alaska
◊ Le meilleur moment pour prévoir un voyage en Alaska sur malistedevoyage.fr

Les options sont illimitées lorsqu’il s’agit de la planification sur les routes de l’Alaska en fonction de combien de jours vous avez et ce que vous voulez voir, n’hésitez pas à me faire partager votre itinéraire !

 

Signature 2

Expat' avertie, instagrameuse à plein temps, San franciscaine de coeur mais pur produit ardéchois …… Pardon my French!

Leave a Comment

Comments (23)

    1. Et oui ça change ! L’Alaska est un État qui fait peut-être un peu moins rêver les vacanciers (comparé à la Californie) mais c’est bien dommage, les paysages sont à couper le souffle.

    1. Oui les orques et les baleines c’était tellement magnifique, sûrement un des plus beau souvenir de ce voyage. On a choisit de faire ce voyage au début du mois de septembre (pour voir les premières aurores boréales) mais c’était une des dernières croisière de l’année… Je crois que les croisières ont lieu uniquement entre mai et septembre 😉

  1. Un roadtrip de rêve! Aïe aïe aïe, trop de choses à voir aux USA, des dizaines de roadtrips différents. Je n’aurais jamais assez d’une seule vie.
    Le prix de la location et toutes les surprimes d’assurance/jeune conducteur/non résident font super mal. On dirait les tarifs islandais. J’imagine qu’on se console en se disant que le RV fait hôtel et resto en même temps, c’est comme ça que je l’ai pris pour l’Islande.

    1. Oui et ça change un peu des roadtrips que l’on voit très souvent comme celui de l’ouest américain par exemple.
      Pour le budget il ne faut pas oublier l’essence, et il a un sacré réservoir le RV ! Mais au final nous y sommes allés à la fin de la haute saison, la plupart des hôtels étaient fermés et les seuls qui restaient ouverts étaient à $300 la nuit.
      Nous avons la chance d’être résidents américains et d’avoir plus de 25 ans, donc au final c’était en effet une situation plus économique 🙂

  2. Oh la la… L’Alaska c’est un rêve ! J’avais déjà bavé devant tes photos sur instagram mais là… C’est magnifique ! Je sais que l’on ira un jour, c’est prévu. Je sais aussi qu’il nous faudra un budget plus que conséquent ! Après ce que je ne sais pas c’est la saison à laquelle nous irons là bas. Je sais que juin est idéal, mais je ne sais pas, je crois que l’hiver m’attire, même si ce sera plus rude et plus cher… Bref à méditer mais en tout cas je repasserai par ici quand on décidera de se lancer 😉

    1. C’est sur que le budget est la plus grosse partie à prévoir dans l’organisation d’un tel voyage… Les activités sont pour la plupart payantes mais heureusement la beauté des paysage, elle, est gratuite 😉
      Juin doit être une bonne saison pour partir, la température agréable pour se promener et les journées beaucoup plus longues (je crois même que le soleil ne se couche pas vraiment), mais attention aux moustiques !
      Nous avons eu un peu froid à des moments mais nous étions très peu équipés, j’avais un jean, troué, avec une paire de legging dessous… on a pas beaucoup de vêtement froids en Californie ! Au final on oublie vite le froid et un petit coup de chauffage dans le RV et ça va tout de suite mieux 😉

  3. La prochaine fois que je vais aux Etats-Unis c’est pour çaaaaa <3 Bon il faut un peu économiser ^^"
    Tes photos font rêver, je manque un peu de paysages polaires en fait !

    1. Je pensais que j’étais la seule à rêver de l’Alaska mais après tous vos témoignages sur mon blog je me rend compte que tout le monde en rêve !
      J’espère aussi que tu aura la chance de t’y rendre un jour, nous avons patienté 3 ans avant de sauter le pas mais il n’y a pas un jour ou je regrette ce voyage 🙂

  4. Votre voyage à l’air super ! Nous avons prevu d’y aller à partir de mi septembre ( on est dans l’organisation du voyage ) On redoute que beaucoup d’activcités soit fermés à cette periode. Une astuce pour voir celles qu’on pourrait faire en avance ?

    1. Le voyage était génial, sûrement l’un des plus beau que nous avons eu la chance de faire 🙂
      Vous comptez faire quoi comme activités pendant votre séjour ? Pour la croisière dans les glaciers la date de la dernière croisière était annoncée sur leur site internet (http://www.kenaifjords.com/) et je pense que les autres organismes l’indique également. les dates de fin des croisières sont différentes en fonction des tours.
      Pareil pour l’hydravion, c’était l’un des derniers vol car le lac de montagne n’est plus accessible ensuite mais tu as la possibilité de faire le vol en hydraski et de te poser sur la neige.
      En fonction des activités je te conseille de vérifier les indications sur les sites internet ou même de contacter les organismes si ce n’est pas indiqué.
      Après tu as aussi certaines activités ou tu n’a pas de limite au niveau des dates, comme le kayak vers les glaciers.