Californie Etats-Unis San Francisco Voyage

Visiter San Francisco : Conseils aux voyageurs

Lorsqu’on part à la découverte d’une nouvelle destination, encore totalement inconnue, on est souvent curieux ou à la recherche de conseils pour passer un bon séjour sur place. La valise est bouclée, l’itinéraire est prêt pour visiter San Francisco dans ses moindres recoins, mais il vous reste un petit stress à l’idée de tomber sur quelques imprévus en arrivant et une petite voix dans votre tête vous incite à faire un « double check » Et c’est à ce moment là que mon blog apparait sur votre ordinateur après avoir tapé dans la barre de recherche  « San Francisco, les erreurs à ne pas commettre. Help. ».

Voici donc quelques conseils pour apprécier pleinement votre voyage à San Francisco et ne pas avoir de mauvaises surprises sur place :

 

La météo :

« The coldest winter I ever spent was a summer in San Francisco » (L’hiver le plus froid que j’ai connu fût un été à San Francisco) MARK TWAIN.

Beaucoup de touristes ignorent le micro-climat très particulier de San Francisco et remplissent leurs valises de petites tenues estivales : « eh les gars, cet été je pars en Californie ! » (on sent l’histoire vécue…). Un -fashion- faux pas touristique très commun de penser que les mois de juin-juillet-août sont « chauds » alors que, au contraire, ce sont les mois les plus froid de San Francisco : vents forts, beaucoup de brouillard et des touristes en short et tshirt qui maudissent cette ville. Pour info, septembre et octobre sont les meilleurs mois pour découvrir la ville avec l’été indien et des températures très agréables

 

 

Les PICK-POCKETS

Même si l’on parle de San Francisco, le summer of love est malheureusement bien terminé… Alors, vous pouvez enlever les fleurs de vos cheveux et garder un oeil sur ses affaires de valeur si vous ne voulez pas les voir disparaitre et revenir avec un mauvais souvenir des vacances.

Même en pleine journée et même dans les quartiers les plus sûrs les voitures de locations sont des cibles faciles pour les voleurs, et la tendance actuelle est aux vitres cassées. Fisherman’s, Golden Gate bridge, Lombard Street ou les Painted Ladies, ne laissez rien trainer dans la voiture (même pour une photo de 5 minutes), les voleurs ont une technique bien rodée et ils savent que les touristes en road trip se baladent avec de l’argent en cash et d’autres objets de valeur. Mais surtout, surtout, prenez toujours votre passeport sur vous, ou laissez-le en sécurité dans le coffre de l’hôtel, sinon il faudra rajouter le Consulat à votre programme de visites…

 

Reservez Alcatraz en avance

Grand classique de San Francisco, la prison d’Alcatraz est une visite incontournable de la ville ce n’est donc pas étonnant que la billetterie de la prison soit régulièrement Sold Out pendant la saison touristique (mais également le reste de l’année !). Il est donc vivement recommandé de réserver ses billets avant votre séjour, ou au minimum deux semaines à l’avance, et ce conseil est encore plus valable pour les familles et les grands groupes si vous voulez tous partir avec le même bateau.

Alcatraz est une prison historique des USA mais également un lieux de tournage de films mythiques (« les évadés d’Alcatraz » avec Clint Eastwood pour n’en citer qu’un), alors ne manquez pas cette attraction touristique à cause d’une mauvaise organisation et prévoyez au minimum 2 à 3 heures dans votre planning pour la visite du « Rock ».

→ ALCATRAZ CRUISES
Pier 33, Alcatraz Cruizes, The Embarcader, San Francisco, CA 94133
(415) 981-7625
https://www.alcatrazcruises.com/

visiter-san-francisco-californie-usa-alcatraz-attraction

 

Tenderloin : La face cacheée de SAn Francisco

Comme toutes les grandes villes, il y a à San Francisco des zones à éviter (particulièrement lorsque l’on est touriste avec de l’argent et un appareil photo dernier cri) et la plus connue d’entre elle s’appelle Tenderloin. Ce quartier est le seul qui n’a pas été touché par le boom technologique et qui n’a pas trop changé même si la ville essaye de le rentre plus accueillant, avec par exemple l’installation des locaux de Twitter.

Attention, pas de quoi s’affoler non plus, j’ai vécu plusieurs années dans ce quartier et je suis toujours en vie ! Toutefois le nombre important de dealers, de drogués et de « homeless » qui errent dans la rue peut impressionner ou effrayer une personne non avertie. Beaucoup sont toxicomanes, des « crack-heads » qui se piquent en pleine rue et finissent par avoir des comportements imprévisible voir agressif (comme une légère impression d’être dans ‘The walking Dead ») alors soyez juste prudents.

Bien sûr rien ne vous empêche de visiter ce quartier, mais laissez vos affaires de valeurs à l’hôtel (pas dans la voiture de location) et évitez de vous y promener la nuit. Si vous passez au dessus des trafiquants, des toxicos et des personnes mentalement instable, il y a quand même de belles choses à découvrir dans ce quartier : N’hésitez pas à vous rendre à Glide Memorial Church le dimanche matin, vous pourrez assister à la messe et aux chants de la chorale gospels de l’église, une expérience unique forte en émotion. Vous ressortirez de là-bas plein d’ondes positives, et en faisant un don à la communauté.

 

le Cable Car

Encore un autre symbole de la ville qui fait rêver les touristes : traverser San Francisco les cheveux au vent à bord d’un Cable car… Quelle aventure ! Enfin, l’aventure est aussi de passer deux heures dans la file d’attente pour monter à bord d’un véhicule..

Si la ligne de Powell est la plus connue, il peut se passer plusieurs heures avant que vous puissiez monter dans un des cable car , alors il vaut mieux se rabattre sur une autre ligne beaucoup moins fréquentée : celle de California ! Bien entendu cette astuce commence à être connue aussi, donc vous ne serez pas les seuls à essayer de gruger.

→ CABLE CAR MUSEUM
1201 Mason Street, San Francisco, CA 94108
(415) 474-1887
https://www.cablecarmuseum.org/

 

visiter san francisco-californie-tourisme-cable-car-alcatraz

 

prends tes baskets, c’est sympa tu verra

À la différence de sa voisine Los Angeles, San Francisco est une ville que l’on peut facilement visiter à pied par quartier (si l’on n’est pas trop effrayé par les collines, bien sur) une bonne paire de chaussures suffira pour travailler les cuisses sans payer la salle de sport. Au delà du fait que vous allez faire plein de découvertes sympas en vous promenant à pied dans les rues, San Francisco est une ville très cher et le prix des parking et les frais d’hôtels pour les voituriers (la plupart n’ont même pas de parking) pourraient facilement faire exploser votre budget vacances.

Donc prenez vos meilleures sneakers, des tickets ou des city passes / visitor passports pour le bus et vous pourrez explorer la ville à moindre coût. Et n’oubliez pas que vous êtes dans la Silicon Valley : Lyfts, Ubers, votre chauffeur est à porter de clic et beaucoup plus pratique et économique que les fameux taxis jaunes (avec l’option shared/pool pour payer encore moins !).

 

visiter-san-francisco-colline-maisons-victoriennes-californie-usa

 

Les tout nus

San Francisco est restée une ville avec des moeurs très libérées et c’est aussi ça qui fait son charme, alors soyez ouverts d’esprit et ne soyez pas surpris de croiser des gens tout nus au détour d’une rue. Bien qu’une loi contre la nudité ait été votée il y a quelques années, certaines exceptions s’appliquent encore notamment pour les événements célèbres de San Francisco ou la nudité est toujours acceptée : la Gay Pride, la course Bay to Breakers, la World Naked Bike ride, la Folsom. Le sens de la nudité est un sujet très débattu et «s’habiller» est un terme ouvert à l’interprétation, une interprétation parfois large comme juste porter une chaussette sur … une partie du corps.

Si votre voyage a lieu en septembre, vous verrez surement passer pas mal de gens habillés en cuir (ou pas habillés du tout) se rendre à la Folsom Street Fair. Vous pouvez vous y rendre aussi si vous avez le coeur bien accroché, 50 nuances de gris c’est de la gnognotte à côté de ce que vous allez voir.

 

 

Vous trouverez également des conseils sur le site du Ministère des affaires étrangères régulièrement mis a jour en fonction de l’actualité du pays : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/etats-unis/ 

Si vous prévoyez de visiter San Francisco n’hésitez pas à me poser vos questions, je me ferais un plaisir d’essayer d’y répondre. Et si vous avez déjà visité San Francisco n’hésitez pas à partager votre expérience et vos conseils dans les commentaires 🙂

 

TU AIMES CET ARTICLE ?

EPINGLE LE SUR PINTEREST !

Expat' avertie, instagrameuse à plein temps, San franciscaine de coeur mais pur produit ardéchois …… Pardon my French!

Leave a Comment

Comments (6)

  1. Ah la fameuse chaussette ! Que de bons conseils dans cet article 🙂 Je me suis aussi beaucoup demandé pourquoi il y avait cette queue au cable car de Powel alors que quelques rues plus bas il y avait un autre cable car où il n’y avait personne, étrange comportement ^^
    Au sujet de la météo, c’est drôle de constater que si tu traverses la baie vers Berkeley, le temps est souvent très différent et meilleur !

    1. Récemment je suis tombée sur une chaussette boule à facette c’était très disco mais ça attirait l’oeil sur l’objet en question…Bizarrement on ne réagit plus du tout à la vue des gens nus, des vrais san franciscains !
      La ligne de Powell est la plus réputée et les extrémités de la ligne sont dans des lieux très touristique : d’un côté Powell avec le shopping et Union Square et de l’autre côté Fisherman’s Wharf et le Pier 39.
      Pour la météo je te rassure : il fait chaud tout autour de la ville, que ce soit au sud, au nord ou à l’est. Le truc le plus fou est que dans San Francisco même les températures peuvent être différentes de plusieurs degrés en fonction des quartiers. Les plus froids étant bien sûr ceux proches de l’océan et du Golden Gate Bridge.

  2. J’ai une astuce pour le câble car qui marche mais qui vous fera lever tôt : être à la station Powell avant 8h30 le matin et sinon il roule jusqu’à minuit, en nocturne ça peut être cool… La ligne sur California est beaucoup cette moins fréquentée mais le problème c’est qu’il n’y a pas de sites sur la ligne et quand on arrive au bout il faut retourner.
    Super article, je partage!

    1. Merci beaucoup pour ces conseils ! 🙂
      Comme les parisiens ne vont pas à la Tour Eiffel, je ne prends jamais le Câble Car ! La dernière fois remonte à il y a 5 ans en pleine période touristique, il m’a fallu environ 2h30 pour arriver à rentrer dans un wagon au départ de Powell. Venir tôt ou tard est donc un très bon conseil en effet !
      Chaque ligne a son petit charme et des paysages différents, si on a du temps et que l’on est motivé on peut aussi toutes les essayer 😉