green-card-expat

Etats-Unis Green Card Recommended Vie d'expat

Vie d’expat : Comment fait-on pour vivre aux USA ?

Puisque le sujet en intéresse plus d’un, voici une nouvelle catégorie « Vie d’expat » sur le blog, avec des articles concernant ma vie aux États-Unis et la vie d’expatrié en général. Et autant commencer par la question en tête des sondages : Comment j’ai fait pour vivre le « Rêve Américain »  et obtenir la résidence aux États-Unis.

« Alors… Comment on fait pour vivre aux USA ? »

Je ne compte même plus le nombre d’emails ou messages (via les réseaux sociaux ou mon blog) comprenant cette question un peu naïve et pourtant si compliquée à répondre… alors autant y répondre une bonne fois pour toute ! S’expatrier dans le pays de l’oncle Sam ça se mérite, rêver des États-Unis ne suffit pas. Je vais peut-être briser les rêves de certains : Personne ne vous attend à bras ouverts la-bas. À moins d’avoir un projet très fiable, ou une ouverture pour un sponsor de visa, l’expatriation est un projet qui se prévoit, qui s’anticipe, et il y a de nombreuses législations à prendre en compte et respecter. Alors quand je reçois des messages du genre « Je veux vivre aux USA mais je ne parle pas anglais, c’est grave ? », je me demande si la personne en question s’est un minimum renseignée avant de me contacter…

Mon parcours

J’ai vaguement évoqué mon expatriation sur la page À propos de ce blog, ou sur mes réseaux sociaux (Instagram, Twitter,…), mais il est temps de rentrer un peu plus dans les détails : Comment je me suis retrouvée en plein processus de demande de Green Card après un voyage étudiant. 

Comme vous le savez surement si vous m’avez suivi, je suis venue aux USA pour la première fois en 2012 en école de langue dans le but d’améliorer mon anglais. Destination ? la ville de San Francisco pour 3 mois. Seulement, voilà : on ne prévoit pas forcément les rencontres que l’on peut faire dans la vie… ni le lieu où elles se font ! Une semaine avant la fin de mon séjour je rencontre un charmant français (oui, il relit l’article…) and it was love at first sight ! Après un retour en France temporaire, une succession de visa F1 et B2 (touché, coulé !), et de nombreux avions entre nos deux pays, la situation est devenue un peu plus compliquée pour moi : des contrôles de plus en plus poussés lors de mes passages à la frontière américaine, beaucoup d’argent dépensé pour financer mes visas / les visites à l’ambassade américaine de Paris / les allers-retours entre la France et les États-Unis. Mais coup de chance ou heureux hasard, mon conjoint est au même moment en plein processus de Green Card (sponsorisé par son employeur lorsqu’il était sous un visa H1B) que je peux également rejoindre à condition que l’on se marie ! 

« Tu te maries par amour ou pour la Green Card ? »

Les deux mon Capitaine ! Malheureusement se marier pour les papiers c’est aussi faire face à quelque chose auquel on ne pense pas lors d’un heureux évènement : les préjugés et les remarques blessantes de votre entourage, ex: « En fait tu es avec lui que pour lui gratter ses papiers, hein? » (oui, mais aussi pour l’argent ! c’est bien connu je suis une fille intéressée, tu en as d’autres des questions cons?). Oui, les idées reçues ont la vie dure… Alors mesdames si vous prévoyez de vous marier avec un américain, ou dans le but de rester dans le même pays que votre conjoint, préparez vous à devoir « justifier » votre amour. On peut remercier les mariages blancs qui nous rendent pas la vie plus facile… À croire que les mariages d’amour sincère n’existent plus !

Comme vous l’avez compris, mon expatriation à été complètement spontanée et dans une organisation de dernière minute : annulation de mon billet retour vers la France, un mariage express à l’américaine, et incruste dans le processus de résidence de mon (tout récent) mari. Un peu comme un rêve éveillé, je me suis laissée porter par le tourbillon de tous ces événements récents et je n’ai pas vraiment pris conscience des enjeux et changements que cela allait entrainer dans ma vie. Avec comme bouquet final une interdiction de sortir du territoire (ou de travailler) pendant la durée du processus. 

10360556_10204006287985538_2989337061319268781_n

Le processus (ou parcours du combattant de l’expat’):

C’est là que les choses sérieuses commencent, c’est parti pour des mois et des mois de galère et de procédures interminables :

  • Des papiers, encore des papiers et toujours des papiers ! Préparez-vous à faire face à une montagne de documents et au joies de l’administration. Votre avocat deviendra un membre de votre famille à force d’échanges d’emails, et vous aurez un placard consacré à vos papiers et documents d’immigration.
  • La visite médicale : vérification des vaccins, prise de sang, test de la tuberculose (et éventuellement une radio des poumons pour les plus chanceux). Un vrai moment de plaisir !
  • Les preuves : forcement épouser quelqu’un en plein processus d’obtention de Green Card ça peut créer quelques soupçons, alors il faudra prouver votre amour réel et sincère, bref c’est le moment de révéler toute votre intimité aux officiers de l’immigration : correspondance avec votre cher et tendre (lettres d’amour enflammées, emails romantiques et conversations privées sur Facebook), relation avec la belle famille (photos, lettres, colis), la preuve d’un mariage dans les règles (photos de mariage, lettre des témoins, certificat de mariage). Bon et tant qu’on y est, on envoie aussi les photos de vacances en couple sur la plage de Hawaii et celles de la lune de miel (on envoie la Sex Tape ou non?).
  • Rendez-vous et entretien à l’ambassade américaine : Préparez vous à faire la queue pendant des heures et passer un bon bout de temps la-bas (et non ! bizarrement vous n’êtes pas le seul à vouloir vous expatrier). Contrôle des papiers, photo d’identité, et empreintes biométriques…Tout y passe !

DSCN0694

La Green Card ça change quoi ?

Cette carte c’est le saint graal des personnes souhaitant s’expatrier, elle offre quasiment tous les droits du citoyen américain à l’exception du droit de vote. La Green Card ça change quoi pour moi ? :

  • Travailler et résider légalement sur le territoire. Plus besoin de visa pour trouver un travail, ni de demander la permission pour entrer ou sortir du territoire… Bref, la liberté totale. Freedom, yeah !
  •  Mon plus grand plaisir depuis l’obtention de ma carte : passer par la ligne RÉSIDENTS à la border de l’aéroport , ce qui me permet de dépasser tous les touristes, ou autres détenteurs de visa (et ça fait beaucoup de monde !). Après 14 heures d’avion c’est toujours agréable de gagner un peu de temps à la sortie de l’aéroport.
  • La possibilité de demander la citoyenneté américaine (au bout de 3 ans après un mariage avec un américain, ou 5 ans pour les autres).

Donc prochaine étape : La citoyenneté américaine !

Pour aller plus loin :

Expat' avertie, instagrameuse à plein temps, San franciscaine de coeur mais pur produit ardéchois …… Pardon my French!

Leave a Comment

Comments (26)

  1. Vu que c’est un article qui va beaucoup intéresser, et vues les questions auxquelles vous devez déjà répondre, je me permets de vous suggérer d’être plus précise : « La possibilité de demander la citoyenneté américaine. » SEULEMENT DANS CINQ ANS (et pour les plus chanceux dont vous ne faites pas partie, trois ans).

    1. Bonjour Ada !
      Merci beaucoup pour votre commentaire. En effet je n’ai pas précisé tous les détails spécifiques concernant la Green Card et son processus, c’est la raison pour laquelle j’ai ajouté quelques liens externes beaucoup plus explicatifs. Cet article fait uniquement part de mon expérience personnelle, qui doit surement être différente en fonction de chaque cas. Mais vous avez raison, je viens d’ajouter ce petit détail en fin d’article.
      De notre coté ils nous reste seulement 3 ans à attendre sur les 5, donc on y sera relativement vite 😉

  2. moi tant que j’aurais pas vu passer la sextape sur youtube, je garderais mes doutes à ton égard 😉
    (pff, les gens, quoi que tu fasses dans la vie, trouvent toujours un moyen de te jeter des bêtises au visage : c’est malheureusement le propre de l’Homme : t’as jamais vu des chats de gouttière faire ce genre réflexion parce que l’un d’eux fricote avec un chat de race )

    1. Haha ! Et encore on peut se considérer chanceux nous n’avons pas reçu de visites surprises de l’immigration pour vérifier que mes chaussettes sales trainaient bien dans l’appartement de mon mari.
      Dans l’article je parle seulement de certaines preuves que nous avons du fournir mais il y en a beaucoup plus ! Par exemple notre famille à du écrire des lettres certifiées et signées par des notaires pour confirmer qu’on avait déjà rencontré notre belle-famille respective…
      Malheureusement tellement de personnes choisissent la solution du faux mariage pour pouvoir vivre aux USA que ça complique vraiment la tache aux vrais couples.
      Et pour les commentaires des gens…on laisse couler 😉

  3. ca me fait pensser à casse tête chinois le film de la trilogie de l’auberge de jeunesse!! alors comme ça tu te la pète car tu passes du côté des citizens ben moi aussi y suis passé à SF car on n’avait l esta et la tu as vu tout un troupeau partir de la file des non citizens pour l autre côté

    t es fiché pour de bon la déja juste comme touriste ils ont je ne sais combien de fois tes empreintes!!

    1. J’adore cette trilogie de film ! J’ai bien rigolé en regardant « Casse tête chinois » mais ça reste une fiction, dans la vraie vie il y a beaucoup plus de preuves et de documents à fournir : on ne trompe pas un inspecteur de l’immigration comme ça 😉
      Les empruntes… et les photos ! et puis après 15h de vol en revenant de la France ou un vol de nuit en revenant du Brésil je peux te dire que les photos ne sont pas à mon avantages, ils ont de sacrés dossiers !

  4. Tu es passée par plein d’étapes! Ma pauvre c’est clair que les préjugés et les mauvais sentiments ont la vie dure. C’est génial que tu aies pu avoir la Green Card. Donc si tu veux la citoyenneté américaine, ça va être encore tout un bazar administratif, ou ce sera plus facile?
    C’est vraiment chouette que tu crées une nouvelle rubrique. J’en ai commencé une aussi, mais c’est plus pour expliquer comment s’intégrer à la vie américaine et se rencontrer du monde 🙂
    Hâte de lire la suite !

    1. Merci Tiphaine !
      Je ne me suis pas encore bien renseignée pour la citoyenneté, j’ai encore 3 ans pour faire la demande donc il me reste un peu de temps. Je sais seulement que l’on devra étudier l’histoire des États-Unis et son fonctionnement politique (car la citoyenneté permet de voter) et que l’on devra ensuite passer un test pour vérifier nos connaissances. Mais j’imagine qu’il y aura d’autres étapes administratives… je ferais peut être un article au moment venu si je suis toujours là 😉
      Tu as du le remarquer, l’expatriation fait souvent rêver les gens et on nous pose beaucoup de questions sur ce sujet. Cette nouvelle catégorie me permet de partager mon expérience : tout n’est pas tout beau tout rose, on a aussi nos galères d’expatriés ! 😉

      1. Ok oui tu as le temps, mais effectivement tu auras quand même du boulot pour préparer tout ça avec l’histoire des Etats-Unis, ce n’est pas rien. Oui on a des galères, moi j’ai trouvé que c’était surtout avant d’obtenir nos visas, quand on était encore en France, le nombre de papiers à fournir, surtout pour mon conjoint qui a fait migrer son entreprise ici. Heureusement qu’on avait un avocat spécialisé pour tous les petits détails.
        Perso j’ai un visa B2, du coup j’ai une durée d’un an sur le territoire que je peux renouveler. Je ne peux pas travailler car on n’est pas marié. En fait je préférais voir comment était la vie ici que de me précipiter dans un mariage juste 2 mois avant de partir. Ce n’est pas la même expérience que la tienne, je ne connaissais les USA qu’en vacances, moins facile de se faire une idée. Mais pour l’instant j’apprécie ma vie ici et je profite de la chance que j’ai, même si parfois il y a des petits quacks, c’est une aventure riche en expériences 🙂

        1. Ah oui ! je remercie les avocats spécialisés de l’entreprise de mon mari ! ^^
          J’ai fait comme toi au début avec le visa B1 qui me permettait de rester 6 mois aux USA tous les ans (pendant 10 ans), mais les autres 6 mois de l’année je ne pouvais pas voir mon conjoint. Sur le long terme ce n’était pas vivable, et ça revenait cher en billets d’avion ! Tu as raison de profiter de cette expérience, il faut prendre tout ce qui est bon à prendre, et les quacks tu en rigolera plus tard (peut être que je devrais faire un article sur les nombreuses fois ou j’ai été embarquée au commissariat de l’aéroport après mes passages à la frontière 🙂 )

      2. Pour être passé par différents visas « non immigrants », puis ensuite par une Carte Verte (seul visa immigrant) pour finalement être naturalisé US citizen en 2012, je peux te dire que le plus difficile (et de très loin), c’est d’obtenir une Carte Verte.

        La naturalisation ce n’est presque qu’une formalité.

        En fait les critères sont relativement simples:
        – avoir la Carte Verte depuis au moins 5 ans (2 ans suite au mariage).
        – parler Anglais un minimum.
        – connaitre un minimum d’histoire Américaine.
        – avoir toujours payé ses impôts (ne pas être en retard).
        – ne jamais avoir été condamné pour des crimes « immoraux » ou presenter une menace pour la sécurité nationale.
        – et payer quelque chose comme 3 ou 400 dollars…

        Tout (ou presque) se fait on line et quand tout est ok, à peine 6 mois plus tard c’est fait.

        Le bon moment est la cérémonie de naturalisation car elle est très solennelle, à l’issue de laquelle on se voit tous remettre un certificat de naturalisation.

        1. Merci Olivier pour ces explications précieuses 🙂
          Si le plus gros du travail est fait alors il ne me reste plus qu’à attendre encore quelques années et bien réviser mes dates d’histoire Américaine !
          La cérémonie doit être émouvante après toutes ces années de procédures et d’attente pour atteindre son but…

          1. Concernant ce qu’il faudra reviser, lors du premier rdv tu vas faire les biometriques quelques mois avant la cérémonie.
            Les biometriques c’est prise de tes empreintes digitales et de ta rétine, à ce moment on va te remettre un CD qui te dit ce qu’il faut savoir. Avec le CD il y a un questionnaire de 100 questions types.
            Lors de l’interview précédant la cérémonie, il te sera posé 5 questions des 100 questions du questionnaire.

            De memoire:
            – citez 3 tribus indiennes.
            – citez 5 pays contre lesquels les USA ont été en guerre.
            – combien d’années est élu le President des USA.
            – combien d’années est élu un Sénateur?
            – combien d’années est élu un Représentant?
            – combien y a t il de Sénateurs?
            – combien y a t il de Représentants?

            La ceremonie est un moment sérieux.
            Je me souviens sur écran géant Obama nous avait fait un discours de bienvenu. Il est aussi projeté un petit film montrant les différentes vagues d’immigration à différentes époques et on nous dit que nos ancêtres sont peut être arrivés avec le May Flower ou passés par Ellis Island, mais nous avons tous en commun d’être des migrants et que l’on est tous une grande famille.

        2. « avoir la Carte Verte depuis au moins 5 ans (2 ans suite au mariage) » : non, 3 ans
          « à peine 6 mois plus tard c’est fait » : ça dépend des bureaux, et de leur backlog. L’USCIS vise 5 mois, mais par exemple ici, ça monte …. (6 et plus)
          « et payer quelque chose comme 3 ou 400 dollars… » : 680 … ouch, ça fait mal au portefeuille !

  5. Même si je finis par connaître un peu ton parcours, je n’avais pas forcément saisi tous ces « détails » hyper importants qui ont du être difficiles à gérer. Effectivement un vrai parcours du combattant ! La vie là-bas en fait rêver plus d’un (nous les premiers) mais rares sont ceux qui y parviennent. Ton histoire a probablement fait pas mal de « jaloux » mais bon, on a aussi la chance que l’on sait saisir 😉 profite !!
    PS : et moi je vais continuer de jouer à la DV lottery en attendant de trouver éventuellement une autre opportunité !!!

    1. Merci Céline ! Et oui sur internet il est plus fréquent de lire le côté tout beau tout rose de l’expatriation alors qu’en fait ce n’est pas facile tous les jours. Si on ajoute à ça la partie isolement/solitude parce que nos amis et notre famille sont en France c’est encore moins joyeux. Mais ça reste une belle expérience à vivre et je ne la regrette pas. Je n’hésiterai pas une seconde si je devais recommencer, même en connaissant les étapes par lesquelles on doit passer.
      J’ai une question : si par chance tu gagnais la Green Card avec la lottery, as-tu une idée de la ville/État ou tu souhaiterai t’installer ? 🙂

  6. haha ! Sur la côte ouest of course 😉 En revanche, après c’est surtout un pb d’argent ! San Francisco, on a adoré, idem pour LA, (du côté des Santa Monica, Manhattan Beach ou encore hermosa beach), mais tout ça serait certainement hors d’atteinte… sinon San Diego ? Bref, je ne sais pas, je n’ai pas étudié le sujet plus que ça !
    Et pour le côté pas toujours rose de l’expatriation, c’est clair qu’il existe et qu’il ne faut pas tout idéaliser. Ce que j’aime avant tout aux US, c’est cet état d’esprit, ce « tout est possible » qui nous manque tant ici dans nos mentalités françaises. Ceci dit, si jamais nous avions une opportunité, cela nous ferait sacrément sortir de notre zone de confort… je peux te l’assurer ! Bouger à 4 n’est pas forcément évident mais ce serait une occasion à ne pas manquer et une super expérience pour nous et nos enfants 😉

  7. Vivre aux Etats-Unis ça fait rêver mais comme tu le dis, ça se mérite.
    C’est bien de montrer le côté moins rose de toutes les démarches à faire pour ne plus être un touriste aux US, ça devrait en aider plus d’un.
    Bon courage pour la suite car pour la citoyenneté va aussi falloir bûcher un peu il parait que y’a des questions sympas ^^

    1. Merci Camille, je vais bosser dur l’histoire des États-Unis pour la citoyenneté ! 😉
      Et oui ça se mérite ! je pense qu’il faut un peu de chance, du travail et beaucoup de motivation : De plus en plus de personne veulent venir vivre aux USA mais le nombre de visas lui n’augmente pas, il faut se battre pour gagner sa place et croiser les doigts pour faire parti des élus, et recommencer l’année d’après si on n’a pas eu cette chance la.

  8. Olala, je ne pensais pas qu’il fallait autant dévoiler son intimité aux autorités américaines pour avoir le droit à la Green Card !
    Soit dit en passant, je trouve ton histoire très belle et très romantique 🙂

    1. Merci beaucoup, c’est pas Roméo & Juliette non plus mais ça fera une histoire à raconter à nos gosses plus tard 😉
      Et oui, si ils ont le moindre doute ils ont tous les droits, on a eu de la chance nous n’avons pas eu de visite au domicile. Le film « casse-tête chinois » est très marrant et parle de cette situation !

  9. Hello! Ca fait quelque temps que je te suis sur twitter mais sans jamais avoir été sur ton blog (sorry, sorry sorry) mais ce lien m’a intrigué. Je suis en examens en ce moment mais dés que j’ai fini, je lis tout ton blog, c’est promis!

    Et oui moi aussi je suis en couple avec un américain depuis presque 4 ans (aller apprendre l’anglais aux USA quelle idée hahah) et en novembre on va commencer les papiers ….

    Par hasard, connais-tu une personne européenne qui s’est marié avec un américain (qui est militaire) mais qui vit en Asie ? Voici ma situation et je sens que le fait qu’il va vivre sur une base militaire à l’étranger va tout compliquer encore plus…

    Si tu ne connais personne, pas de soucis, j’essaye juste désespérément de trouver quelqu’un dans ma situation 🙂

    1. Hello Clara ! Pas de soucis tu peux me suivre sur mes réseaux sociaux sans lire mon blog, pas d’obligation hein 😉
      Je t’avoue que ta situation est assez inhabituelle, les personnes que je connais ont épousé des français ou des américains mais jamais des militaires basés à l’étranger. Maintenant pour les papiers il faudra juste prouver que vous êtes bien en couple et amoureux, pour les preuves balance le maximum : photos de vous, photos de toi ou de lui avec la belle famille, copie des échanges que vous avez pu avoir par email, Facebook, Whatsapp, des lettres de vos amis et famille qui confirment que vous êtes bien en couple. Et tous les autres documents qui prouve que vous êtes en couple.
      Je « connais » qu’une personne européenne qui a épousé un américain militaire c’est la Youtubeuse Sandrea. Tu peux peut-être essayer de la contacter également mais je ne sais pas si tu aura une réponse…
      En tout cas bon courage à toi, tu verra c’est un peu compliqué tout ça mais ça en vaut le coup 😉